Outil de management agile: le dot-voting

Le management agile et lean rend l’entreprise de plus en plus participative. L’employé est désormais mis au centre des activités et se trouve toujours plus sollicité dans la prise de décision. L’origine du dot-voting reste aujourd’hui obscure. Cet outil collaboratif, faisant partie de la technologie design sprint, est une méthode de prise de décision agile.

dots - dot voting - points lumineux

Le dot-voting, qu’est ce que c’est ?

Son objectif est simple : permettre à chaque participant de donner son avis rapidement. La décision collaborative “dot-voting” permet de prioriser les solutions à mettre en place.  Elle contribue également à renforcer le sens de l’engagement de chaque participant. En effet, celui-ci se sent intégré, mis à contribution, et peut mieux comprendre le processus et la prise de décision en elle-même.

Un “dot-voting” est très facile à mettre en place.Pour commencer, l’organisateur liste les solutions proposées et décide du nombres de “dot” – points de feutre ou autocollants – attribués pour chaque participant ainsi que les conditions de vote. 

Lors de la prise de décision, chacun  place un autocollant à côté de la solution qu’il considère la plus appropriée. Selon les règles convenues, il est possible de placer plusieurs autocollants à côté d’une seule solution, afin de lui apporter plus de voix. L’option qui aura récolté le plus de “dot” sera sélectionné et mise en application.

Selon les besoins, il est possible d’utiliser des autocollants de différentes couleurs en fonction du type de participant: jaune pour le management, bleu pour les employés… De même, on pourra attribuer des valeurs aux autocollants: rouge pour je n’aime pas et vert pour j’aime.

Selection de thèmes avec dot voting - photo d'un flipchart

Les limites du dot-voting

Cette méthode est souvent critiquée pour ses limites. En effet, si une solution proposée n’a reçu aucun vote, ou peu de vote, il est toujours bon de vérifier que celle-ci n’a pas été simplement oublié. L’effet de mode, ou effet bandwagon, a également son influence ici. Il arrive parfois que certains participants soient influencés et posent leurs points à côté de l’option qui aura déjà gagné de nombreux votes.

Vote à la main : le ROTI

Un autre outil de vote agile s’appelle le ROTI, ou  “return on time invested”, en français, retour sur le temps d’investissement. À chaque fin de réunion, chaque participant pourra exprimer son point de vue en donnant, avec sa main, une note de 1 à 5. 5 doigts levés signifient que la réunion aura été excellente et productive. 4 doigts levés voudront dire que la réunion était bonne et valait le temps passé. 3 doigts expriment un jugement neutre. 2 doigts levés informent que la réunion aura été utile mais ne valait pas tous ce temps passé, quant à 1 doigt levé, le temps passé aura bel et bien été perdu pour rien.

ROTI five - photo hand

Utiliser ses mains pour voter n’est donc plus l’apanage des Romains. De nombreuses techniques dites de “quick voting” permettent à un groupe de prendre une décision de manière rapide et efficace, tout en permettant à chaque participant d’exprimer son point de vue. Ces outils de management agile permettent à chaque participant de s’exprimer dans un environnement transparent et de mettre chaque voix sur un pied d’égalité.